Investissement locatif saisonnier

Investissement locatif saisonnier

Qui n’a jamais rêvé d’avoir son propre appartement à la mer ou la montagne ?

Nous allons détailler ensemble un investissement « prisé » par les français : la location saisonnière !location saisonnière sur bouton web carré design bleu

L’avantage de cet investissement est que vous gagnez de l’argent, tout en profitant de votre bien.

En effet, la location saisonnière et très intéressante lorsque les périodes de location sont pleines. Pour cela, la zone géographique et le lieu de votre futur bien est primordial.

Vous allez être en concurrence avec d’autres annonceurs, qui eux aussi proposent leurs services durant certaines périodes de l’année.

Nous allons voir ensemble les avantages et inconvénients d’investir dans un appartement ou une maison en station balnéaire ou à la montagne.

Louer son appartement à la mer !

Vous avez 2 possibilités :

  • si votre bien se trouve dans une grande ville ou à proximité, vous pouvez le louer de Septembre à Mai à un étudiant, puis les 3 mois estivaux (Juin, Juillet, Août).

Exemple : la ville de Nice est une ville étudiante, mais très touristique l’été. Vous devez donc trouver un bien assez proche de la mer et des commodités à pied.

Autre exemple, la station de Canet-plage à proximité de Perpignan est assez prisée par les étudiants, car les établissement festifs y sont assez nombreux et une navette à 1 euro fait la liaison Canet-Perpignan.

  • si votre se trouve dans une station assez excentrée la location de Septembre à Mai sera plus compliquée, vous devrez vraisemblablement rembourser vos mensualités le reste de l’année et espérer le louer toutes les semaines de l’été.

Votre appartement doit être évidemment meublé. Je vous conseille d’investir dans un bien pouvant accueillir minimum 4 personnes.

Si vous décidez d’investir dans un appartement à la mer, veillez à ce que le bien se situe maximum à 200 mètres de la plage ou 5 min à pied.

Vous devez savoir qui suivant le mois de location Juin, Juillet ou Août, le loyer que vous allez pratiquer à la semaine sera plus ou moins élevé…

Exemple : Juin – 300 euros/semaine, Juillet – 400 euros/semaine et Août – 550 euros/semaine.506daad9be9225b775000007-moyenne

Vous pouvez louer de Septembre à Mai 350 euros/mois.

En reprenant l’exemple du bien pour lequel j’avais calculé ma rentabilité brute :

Appartement à 69500 euros sur 20 ans à 2,30% , taxe foncière 590 euros, charges de copropriété 404 euros/an.

Ce que l’appartement me coûte :

Mensualité d’environ 380 euros/mois + 85 euros de charges/mois (taxe foncière et charges de copro) = 465 euros/mois.

Sur l’année : 465*12 = 5580 euros/an

Ce que l’appartement me rapporte :

350/mois sur 9 mois (location de Septembre à Mai) = 3150 euros

Location sur 4 semaines en Juin à 300 euros/semaine : 300 *4 = 1200 euros/mois

Location sur 4 semaines en Juillet : 400*4 = 1600 euros/mois

Location sur 4 semaines en Août : 550*4 = 2200 euros/mois

Calcul final : 3150 + 1200 + 1600 + 2200 = 8150 euros !

Rentabilité brute : 8150 / 69500 *100 = 11,72 %

Je vous rappelle que nous sommes dans le cas où toutes les semaines sont loués… Vous pouvez cependant avoir une période de vacances de locataires de 2 ou 3 semaines durant la période estivale qu’il faut également prendre en compte. A vous de mettre en valeur votre bien et sa zone géographique pour éviter cette vacance !…

Louer son appartement à la montagne !

Il vous sera difficile de louer votre bien dans un premier temps à un étudiant et le reste du temps à des vacanciers, les stations de ski étant en général plus éloignées des villes étudiantes.

Cependant, la période de location sera plus longue.

En effet, contrairement à des appartements situés à proximité de la mer, une location saisonnière à la montagne peut être envisageable pratiquement toute l’année.

La période de location peut s’étendre de Novembre, jusqu’a début Avril. Des personnes louent également des appartements à la montagne l’été pour les randonnées, les balades en nature…

Il n’y a donc pas d’investissement meilleur que l’autre, choisissez un endroit dans lequel vous pourrez vous aussi profiter de vos vacances, en fonction de sa zone géographique, de votre préférence et en fonction de la rentabilité.

Evidemment, la gestion d’une location saisonnière est contraignante, vous devez effectuer un état des lieux entrant et sortant, vous devez pouvoir et savoir gérer un planning de réservation… A moins de mettre votre bien en agence qui prendra bien entendu un pourcentage sur votre location.

Tout ces paramètres sont à prendre en compte !

Avant toute location vous devez demander un acompte ou des arrhes.

Cette « avance », vous permet en cas d’annulation de la pat du loueur de garder ces arrhes ou de récupérer la totalité du montant de location s’il vous à verser un acompte.habitation_location-vacances-hiver-locataires

En revanche, si c’est VOUS qui décidez de ne pas louer le bien malgré les arrhes ou l’acompte versé par le locataire, vous devrez lui reverser les double des arrhes et une indemnisation pour préjudice moral ou financier pour l’acompte.

Au niveau imposition, vous devez vous déclarer dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux « BIC ». Il existe dans cette catégorie, 2 régimes possibles :

  • le régime forfaitaire, qui vous permet un abattement de 50% sur vos loyers perçus, dans la limite de 32900 euros/an.

Exemple : Vous percevez 6000 euros de loyer annuel, vous ne devrez rajouter que 3000 euros à vos revenus globaux lors de votre déclaration.

  • le régime réel, qui vous permet de déduire les charges de gestion, et de propriété (intérêts d’emprunt, travaux, frais financiers, frais d’annonce…)

C’est à vous de faire le calcul concernant votre situation personnelle entre le choix de l’un ou l’autre régime. Sachez que si vous choisissez le régime réel, ce choix vous engage sur 2ans, voire 2 années reconductibles, si vous ne dénoncez pas votre souhait de passer sur le régime forfaitaire.

CONCLUSION

– Points forts :

  • une rentabilité plus importante
  • un bien dont vous pouvez profiter pour vos vacances
  • une fiscalité intéressante
  • une plus grande marge de manoeuvre pour fixer vos loyers et vos conditions

– Points faibles

  • une gestion très contraignante
  • des prix plus chers à l’achat
  • plus de possibilités d’avoir un logement dégradé dû à la rotation des locataires
  • une grosse concurrence

Pour finir, la location saisonnière est bon investissement, à condition de choisir un endroit stratégique grâce auquel, vous serez sûr de louer votre bien. Soyez néanmoins attentif au choix des locataires, et préparez-vous à avoir une gestion très contraignante, à moins de mettre de votre bien en agence…

Jonathan Jourdan

2 comments on “Investissement locatif saisonnierAdd yours →

    1. Merci Isabelle, malheureusement vous n’êtes pas la seule dans ce cas là… Les conseils de nos professionnels étant trop vagues et malheureusement pas assez objectif.

      N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.

      Jonathan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *